Tu dis: "Quand je fais zazen, mes pensées me dérangent.» C’est idiot! Le fait est qu’il n’y a qu’en zazen que tu es conscient des pensées qui te dérangent. Quand tu danses ici et là avec tes pensées dérangeantes, tu ne les remarques pas le moindrement. Quand un moustique te pique pendant zazen, tu t’en rends compte tout de suite. Mais quand tu danses et qu’une puce te pique les couilles, tu ne t’en rends même pas compte."

sawaki_kodo